Nous connaître

Le cabinet a été créé en 1995 par Brigitte Croff à la suite d’une expérience de plus de dix ans de direction d’une structure d’aide à domicile. Dès le début, nous avons fait le choix de nous entourer de professionnels experts du secteur, qui pour beaucoup ont également une expérience antérieure sur le terrain leur permettant d’amener des exemples concrets aux équipes.

Nos consultants et formateurs interviennent dans le cadre de conférences et publient des articles sur les questions relatives à nos champs d’intervention dans des revues spécialisées et/ou scientifiques. Dès 1999, le cabinet a été à l’origine d’une licence puis d’un master intitulé « Management territorial des services de proximité » porté par le Département d’Etudes Supérieures Tourisme et Hôtellerie de l’Université d’Angers. Brigitte Croff a été nommée Professeure Associée à l’Université d’Angers pour assurer ce cursus et en prendre la direction pédagogique.
Pour le Cabinet il s’agissait par cet enseignement universitaire d’affirmer l’importance d’inscrire ces emplois dans le développement des services en général, dans une logique de développement local ; et de produire une recherche qui ne soit pas restreinte au champ social et médico-social ou au travail domestique.

Deux fondatrices

Brigitte Croff «Défendre les couleurs BCCA, c’est défendre…l’approche globale, la complexité, la diversité. C’est valoriser la condition féminine et l’égalité professionnelle hommes-femmes dans des emplois qui sont encore massivement assignés aux femmes».

Après une formation pluridisciplinaire en philosophie, psychologie clinique et psychanalyse et une pratique professionnelle en hôpital psychiatrique, elle a créé en 1983 une association de soutien à domicile qui était pionnière à l’époque (1983). Cette expérimentation sociale, totalement autofinancée, a été reconnue comme exemplaire par les pouvoirs publics en tant qu’innovation sociale et mise en avant par l’OCDE. (Cf/ Rapport sur l’Emploi de François Dalle et Jean Bounine au Ministre de l’Emploi 1987).
Cette expérimentation a par ailleurs conforté le positionnement du cabinet BCCA dans sa vision large des services, et le décloisonnement à opérer dans différentes branches professionnelles afin de permettre de véritables parcours qui n’enferment pas les femmes dans la sphère privée : qu’elles y soient rémunérées ou non.
Au sein de notre Cabinet les services à la personne sont appréhendés à partir de convictions profondes apprises par l’expérience
° l’importance de reconnaître la valeur du travail domestique trop longtemps ignoré car enfermé dans la sphère privée et non comptabilisé dans l’économie
° la nécessité de traiter, dans la formation et dans l’organisation des structures employeurs le risque d’un rapport de domination inhérent à la situation de travail (relation duelle, sphère privée)
° l’importance d’appréhender les personnes fragiles dans une approche globale et personnalisée, en évitant le morcellement des tâches et en coordonnant l’ensemble des acteurs.
° La reconnaissance des compétences acquises dans la sphère privée et dans le champ du care comme levier d’un transfert de compétences vers les métiers de services. Mais aussi vers une possibilité de reconversion dans d’autres champs professionnels, grâce à la reconstruction de l’estime de soi, qui est au cœur de la relation d’aide.

Micheline Maudit « Identifier, exprimer, valoriser, intégrer les compétences acquises dans l’action, en fonction des circonstances de vie diverses, nécessite une démarche personnelle de retour sur ses propres expériences pour être en mesure de s’appuyer de façon consciente sur ses atouts dans de nouvelles situations de travail ou de vie. 

Après une licence de lettres modernes, elle suit un cursus de psychologie clinique et analyse systémique ; elle cumule des expériences professionnelles en hôpital psychiatrique, puis de professeure de français langue étrangère en Colombie.
Elle rejoint Brigitte CROFF pour développer l’association de soutien à domicile puis la création du cabinet BCCA.
Elle transforme son expérience concrète de direction d’une structure de soutien à domicile pour construire une offre de formation sur toute la chaîne professionnelle et favoriser l’évolution des personnes, en rendant visibles leurs acquis d’une part et en développant leur potentiel d’autre part.
Les deux axes, formation et conseil, sont continuellement articulés pour s’alimenter l’un l’autre et produire une offre toujours rénovée.
Identifier, exprimer, valoriser, intégrer les compétences acquises dans l’action, en fonction des circonstances de vie diverses, nécessite une démarche personnelle de retour sur ses propres expériences pour être en mesure de s’appuyer de façon consciente sur ses atouts dans de nouvelles situations de travail ou de vie »
BCCA accompagne cette démarche de reconnaissance qui amène les personnes à prendre ou reprendre confiance en soi pour aller de l’avant en ayant rendu visible, palpable la compétence maîtrisée, il devient aisé de la mettre en action, en faisant le mouvement nécessaire pour l’adapter à la nouvelle situation, donc, pour la transférer, et ne pas la reproduire à l’identique .


Continuons ensemble cette belle aventure !